BORDUAS, Paul-Émile (1905-1960)

Paul-Emile Borduas, États-Unis, 1951. Bois, 29 x 6 x 10 cm. Photo : avec l’aimaible
autorisation du Musée des beaux-arts du Canada.
Paul-Emile Borduas, États-Unis, 1951. Bois, 29 x 6 x 10 cm. Photo : avec l’aimaible autorisation du Musée des beaux-arts du Canada.

De 1920 à 1927, Paul-Émile Borduas fréquente l’atelier d’Ozias Leduc puis devient son assistant pour la décoration d’églises. En 1922-1923, il fréquente les cours du soir de l’École des arts et métiers de Sherbrooke puis, entre 1923 et 1927, l’École des beaux-arts de Montréal. De retour à Mont-Saint-Hilaire, c’est là qu’il exécute et expose, en 1951, la dizaine de sculptures en bois qu’il a créée. Ces sculptures de petite taille (entre 20 et 50 cm) faites en taille directe sont abstraites mais permettent des lectures figuratives, les formes ayant des allusions érotiques (phallus et seins). Selon François-Marc Gagnon, les titres choisis par Borduas (France, Canada, Japon, États-Unis, Égypte, Russie, Afrique, Angleterre, Grèce), évoquent ses pensées d’exil de l’époque, alors que ses motivations concerneraient le statut de l’objet, la question de son autonomie.

VOIR:
« Borduas : Sculpteur » de François-Marc Gagnon, ESPACE, vol. 4 #4, p. 6.

Catégories: