BLAIN, Dominique (1957)

Dominique Blain, Missa, 1992.
Cent paires de bottes militaires usagées suspendues à une grille par des fils de nylon noir. MBAM, achat, collection Ultramar du Musée des beaux-arts de Montréal. Photo MBAM, Denis Farley.
Dominique Blain, Missa, 1992. Cent paires de bottes militaires usagées suspendues à une grille par des fils de nylon noir. MBAM, achat, collection Ultramar du Musée des beaux-arts de Montréal. Photo MBAM, Denis Farley.

Dominique Blain détient un baccalauréat en beaux-arts de l’Université Concordia (1979). Elle est membre fondatrice d’Articule, Centre contemporain d’expression créatrice, à Montréal. Qualifiée d’artiste « politique », elle conçoit des installations où sont souvent associés photographies et objets qui expriment une grande tension derrière leur apparente sobriété. Elle aborde les notions de racisme, de censure, de colonialisme et de pouvoir des médias pour dénoncer des injustices ou questionner la société. Elle a participé notamment à la Biennale de Sydney en 1992 et à des expositions collectives à la Kunstverein de Francfort (1993), au Stedelijk Museum d’Amsterdam (1995) et au Musée d’art moderne Louisiana de Humlebaek (Danemark, 1996). Elle a fait l’objet d’une exposition individuelle au Musée d’art contemporain de Montréal (2004), au Musée national des beaux-arts du Québec (1998) et au Centre d’art contemporain Arnolfini de Bristol (Royaume-Uni, 1997-1998). Plusieurs de ses œuvres sont installées dans des endroits publics comme la Grande Bibliothèque (2005), le Théâtre du Nouveau Monde (2011), le Musée des beaux-arts de Montréal (2011), la Maison symphonique de Montréal (2011), le Théâtre d’Aujourd’hui (2010), l’Hôpital du Sacré-Coeur (2009), ainsi que le siège social de la Société Radio-Canada à Toronto (1994). Elle s’est intéressée aussi à l’art public, notamment en 1997 dans le cadre de l’événement Sur l’expérience de la ville – Interventions en milieu urbain organisé par le Centre d’art contemporain Optica, ainsi qu’en 1992 pour le projet Trans-Voices dans les métros de New York et de Paris. Dominique Blain est lauréate des prix Paul-Émile Borduas (2014), Hommage « Artistes pour la paix » (2013) et Les Elles de l’art de Pratt & Whitney (2009).

VOIR :
« Histoires de sculpt(e)ure » de Rose Marie Arbour, ESPACE, vol. 4 #3, p. 5.
« Les Cent jours d’art contemporain : De l’exposition à l’évènement », ESPACE, vol. 6 #2, p. 29.
« Le Surplus » de Pascale Beaudet, ESPACE, vol. 7 #4, p. 6.
« Cette horreur qui fascine » de Jocelyne Lupien, ESPACE #22, p. 35.
« L’installation et le sujet » de Sylvie Parent, ESPACE #24, p. 30.