BISSONNET, Gilles (1950)

Gilles Bissonnet, L’espace vide / Square Dézéry, 2001. Aluminium, bois, éléments sonores, système de détection de mouvements, enregistreur vocal, fontaine et eau. Photo avec l’aimable autorisation de l’artiste.
Gilles Bissonnet, L’espace vide / Square Dézéry, 2001. Aluminium, bois, éléments sonores, système de détection de mouvements, enregistreur vocal, fontaine et eau. Photo avec l’aimable autorisation de l’artiste.

Gilles Bissonnet a obtenu un baccalauréat en arts plastiques (1995) et une maîtrise en histoire de l’art (1999) de l’Université de Montréal. Professeur, artiste interdisciplinaire et sculpteur de formation, il intervient dans l’espace public en s’appuyant sur l’architecture et le mobilier urbain. Son travail s’articule autour des rapports sociaux, de l’échange et de la communication. L’Urbaine Urbanité (2002, 2003 et 2005), par exemple, explore les questions liées à la « gentrification » de certains quartiers de la ville, tout en démontrant que l’intérêt général peut mener à la création d’une dynamique en art public. Plusieurs collaborations avec des revues spécialisées en art actuel témoignent, par des textes critiques et divers dossiers, de son engagement professionnel. Il est l’un des fondateurs de la Galerie FMR qui, comme son nom l’indique, se veut un espace de démonstration artistique éphémère (FMR), dans le temps et l’espace, pour sortir l’art des musées et le rapprocher des gens : un art urbain engagé, multidisciplinaire qui invite à l’interaction.

VOIR :
« Gilles Bissonnet : Oeuvres présentes » de Claude Paul Gauthier, ESPACE #51, p. 45.
« L’Année de la Sculpture Publique » de Serge Fisette, ESPACE #53, p. 8.
« Sans titre », ESPACE #58, p. 36.
« L’Urbaine Urbanité : Convivialité et espace public » de Gilles Bissonnet et Michel Fournier, ESPACE #64, p. 15.
« La sculpture et le tout public » de Serge Fisette, ESPACE #67, p. 5
« L’Urbaine Urbanité IV, Géométrie sociale : Entretien avec Gilles Bissonnet », de Serge Fisette, ESPACE #80, p. 26
« Rupture, dites-vous? » de Serge Fisette, ESPACE #92, p. 5.