BERGERON, Germain (1933)

Germain Bergeron, Le cycliste, 1990. Acier. Parc West-Vancouver, Île-des-Soeurs. Photo : Alexandre Nunes.
Germain Bergeron, Le cycliste, 1990. Acier. Parc West-Vancouver, Île-des-Soeurs. Photo : Alexandre Nunes.

Tout comme Charles Daudelin, Germain Bergeron s’intéresse à la sculpture au contact du Frère Jérôme au Collège Notre-Dame. Il détient un Master of Arts de l’University of Notre Dame en Indiana. Il est connu surtout pour ses sculptures faites de pièces métalliques de rebuts et d’accessoires mécaniques divers, métamorphosés en différentes figures symboliques. Invité au Symposium Formes Nouvelles du Québec à Shefferville, en 1970, il érige un Homme de fer qui, affublé d’un sexe proéminent, fera scandale à l’époque. En 1978, il réalise une œuvre monumentale pour la station Monk du métro de Montréal : deux sculptures de plus de six mètres constituées de tubes d’acier peint qui représentent des ouvriers maniant le pic et à la pelle, et ce en hommage aux travailleurs du métro. On retrouve également une autre de ses pièces, Le Cycliste (1990), au parc West-Vancouver de l’Île-des-Sœurs, une sculpture tubulaire peinte en rouge et noir qui représente schématiquement un cycliste penché vers l’avant.

VOIR :
« Sculpture : Séduction ’90 : Un bilan » de Charlotte Gingras, ESPACE, vol. 7 #1, p. 37.

Catégories: