BARTOLINI, Mario (1930)

generic_grey

Mario Bartolini étudie à l’ École des beaux-arts de Montréal et y enseignera entre 1952 et 1969, de même qu’à l’Université du Québec à Montréal. Il remporte le troisième prix au Concours artistique de la province de Québec (1953) et le deuxième prix en 1956 et 1963. Il participe à quelques manifestations collectives importantes, comme le Salon de la jeune sculpture au Musée Rodin (Paris, 1965) et le Salon international de la sculpture à Paris (1966). Son travail était également représenté aux expositions La sculpture au Québec. Naissance et persistance 1946-1961 (Musée du Québec, 1992) et Panorama de la sculpture québécoise 1945-1970 au Musée d’art contemporain de Montréal et au Musée Rodin, en 1970-1971. Ses sculptures de terre cuite des années cinquante, comme Jouet, La grande fille, Jeu d’une silhouette et Sentinelle ressemblent tout aussi bien à des figures abstraites qu’à des personnages qui occupent certaines positions dans un jeu imaginaire, ou se meuvent au sein d’un espace fictif. Quant aux œuvres en métal soudé, elles sont des élévations verticales sur lesquelles sont perchées des formes géométriques dépouillées, transformant l’objet en évocation d’oiseau ou de cactus.