TOUSIGNANT, Serge (1942)

Serge Tousignant, Guillotine, 1968. Acier émaillé, acier inoxydable poli. 55 x 89 x 355 cm. Photo avec l’aimable autorisation de l’artiste.
Serge Tousignant, Guillotine, 1968. Acier émaillé, acier inoxydable poli. 55 x 89 x 355 cm. Photo avec l’aimable autorisation de l’artiste.

Serge Tousignant a étudié à l’École des beaux-arts de Montréal et poursuivi un stage de perfectionnement en lithographie et peinture à la Slade School of Fine Art à Londres. À partir de 1974, il enseigne les arts plastiques et la photographie à l’Université de Montréal. Il fonde le centre d’artistes autogéré Véhicule. Au cours de sa carrière, il participera à plus d’une soixantaine d’expositions. Dans les années soixante-dix, il pratique l’estampe, la peinture, la gravure, surtout la sculpture et la photographie. Mais il déclare qu’il n’est ni sculpteur ni photographe, car il est avant tout intéressé à l’expérience et à une réflexion sur le temps, le contexte, la lumière, la forme et l’ombre. Il crée des œuvres à la fois picturales et sculpturales qui font appel à la participation du spectateur obligé de se rapprocher pour bien saisir la prolongation d’un médium dans l’autre. L’ambiguïté est d’autant plus troublante quand l’objet est posé à proximité d’un mur et que des traits de mêmes couleurs traversent la forme tridimensionnelle et son fond bidimensionnel, telles des ombres portées, comme dans Hommage à Magritte (1972). Il en va de même quand des panneaux angulaires vivement colorés sont déposés au sol en extension du « tableau » noir de fond. C’est le cas de Ensemble no 7 (1983).

VOIR :
ESPACE #31, p. 36. http://www.erudit.org/culture/espace1041666/espace1046590/207ac.pdf

ESPACE, #81, p. 34.http://erudit.org/culture/espace1041666/espace1050215/9288ac.pdf

Catégories: