Symposium de sculpture de Matane (1975)

Lisette Lemieux, Sculpture modulaire, 1975. Fibre de verre. 1,2 x 3,6 x 1,2 m. Photo : Pierre Gagné
Lisette Lemieux, Sculpture modulaire, 1975. Fibre de verre. 1,2 x 3,6 x 1,2 m. Photo : Pierre Gagné

Le Symposium de sculpture de Matane se déroule au parc des îles de la rivière Matane en 1975. L’initiative vient de deux professeurs du cégep de Matane, Firmin Firquet et Guy Mercier. L’événement est soutenu financièrement par la municipalité (propriétaire des œuvres), le cégep de Matane, le Conseil des Arts du Canada et le ministère des Affaires culturelles du Québec. Le symposium prend la forme d’un concours et reçoit plus de cent vingt soumissions parmi lesquelles vingt sont sélectionnées par un jury qui est composé de Jordi Bonet, Firmin Firquet, Michel Hébert, Germain Lefebvre et Pierre Théberge. Les maquettes des vingt propositions retenues sont ensuite exposées à la Galerie d’art du cégep de Matane pour être soumises au vote populaire. Plus de huit cents votes sont recueillis et sept propositions sont acceptées : celles des Québécois Delphis Bélanger, Jean Bélanger, Pierre-Roland Dinel, André Geoffroy, Jacques Huet, Lisette Lemieux et du Belge Albin Courtois. Parallèlement au symposium est mis en place un programme d’animation culturelle et artistique intitulé « Sauvage Katpat ». Ce programme propose de nombreuses activités : expositions, théâtre, chansonniers, jazz, ateliers d’artisanat, ateliers de création pour enfants, etc. Le journaliste Jean-Claude Leblond relate, dans un article paru dans Le Jour (24 mai 1975), que les auteurs des propositions rejetées cherchent à organiser leur propre symposium de sculpture. Le réalisateur Vic Pelletier tourne un court métrage de 24 min 30 s sur l’événement intitulé Ce que gens pensent (1976).

Référence : Serge Fisette, Symposiums de sculpture au Québec 1964-1997, Montréal, Centre de Diffusion 3D, 1997, p. 43-45.