PESEMAPEO BORDELEAU, Virginia (1951)

Virginia Pemesapeo Bordeleau, Ourse Cosmique, 2016. Carton collé, boule de verre, 1 m x 45 cm x 35 cm. Photo: Ariane Ouellet
Virginia Pemesapeo Bordeleau, Ourse Cosmique, 2016. Carton collé, boule de verre, 1 m x 45 cm x 35 cm. Photo: Ariane Ouellet

Née aux Rapides-des-Cèdres, en Abitibi-Témiscamingue (Québec), Virginia Pesemapeo Bordeleau est la fille d’un père québécois métissé et d’une mère Crie. Elle commence très jeune à s’intéresser à la peinture, représentant des thèmes sur ses origines métisse et crie. Avec les années, elle apprendra diverses formes d’art, dont la sculpture et la gravure. Artiste autodidacte, elle a eu sa première exposition, en 1984, au centre d’exposition de Val-d’Or. Cette exposition marque le début de sa carrière d’artiste et confirme son talent pour la création d’œuvres en deux et trois dimensions. L’artiste entame alors des études à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) où elle obtient un baccalauréat en art plastique en 1988. Ces études lui permettent d’approfondir certaines connaissances en art pour lui offrir ensuite la possibilité d’une carrière artistique. Dans son travail, Virginia Pesemapeo Bordeleau utilise un vocabulaire touchant les visions oniriques, l’intuition et l’instinct. Elle renouvelle sans cesse les thèmes de la famille, du territoire, des légendes cries et de la végétation. Dans le cadre de la politique du 1 % sur l’intégration de l’art à l’architecture, l’artiste a réalisé plusieurs œuvres symboliques en trois dimensions, dont le centre de formation LG3 (Hydro-Québec), l’aérogare de Grande-Baleine au Québec, la bibliothèque de Senneterre, le Jardin botanique de Montréal et le Centre Unité de vie à Mistassini (Québec). Elle a également réalisé une sculpture en hommage à Billy Diamond, le grand chef de la communauté crie des années 1970-1980. Ses œuvres ont été exposées dans plusieurs pays, dont le Canada, les États-Unis, la France, le Mexique et le Danemark. Elle obtient plusieurs récompenses, dans sa carrière, dont le Prix à la création artistique du Conseil des arts et des lettres du Québec en 2006. Ses œuvres font partie de collections publiques et privées, dont celles de Loto-Québec et de l’Assemblée des Premières Nations du Québec. Enfin, l’artiste a eu aussi une carrière d’écrivaine et de poète, remportant le Prix littéraire de l’Abitibi-Témiscamingue, en 2012, pour son recueil Le Crabe Noir.