MORGAN, Peter (1951)

Légende à venir.
Légende à venir.

À la fin des années 1950, Peter Morgan vivait avec sa famille à Kangiqsualujjuaq. En 1972, il fait des gravures dans l’atelier de Puvirnituq et, à la fin des années 1970, il commence à travailler la sculpture avec de la pierre, des os et des andouillers de caribou. Il a expérimenté avec ces matériaux en ajoutant parfois des crocs de morse ou de la corde et en essayant aussi diverses techniques. Ses pièces sont reconnaissables à son style très particulier et à sa signature faite de deux empreintes d’hirondelle. Ses pièces plus tardives sont des profils d’animaux et de personnes taillés sur la surface des os. Ses œuvres ont surtout pour thèmes des représentations de mythes et d’histoires inspirées de la tradition orale inuit. À la suite de la parution, en 1976, d’un catalogue publié par la Fédération des coopératives du Nouveau-Québec, son travail a obtenu une plus grande visibilité. C’est à partir de ce moment qu’il participe à plus d’une vingtaine d’expositions collectives internationales. Certaines de ses œuvres sont présentes dans diverses collections, dont celle de la Winnipeg Art Gallery et du Musée canadien de l’histoire, auparavant nommé Musée canadien des civilisations.