CARTIER, Jean (1924-1996)

Photo à venir... / Picture to come...
Photo à venir... / Picture to come...

Né à Saint-Jean-sur-Richelieu, Jean Cartier est un céramiste québécois qui a eu une brillante carrière. En 1949, il obtient son diplôme de l’École du meuble et commence à étudier la céramique auprès du maître-sculpteur Pierre-Aimé Normandeau. Au début des années 1950, il séjourne en France et fréquente l’atelier du céramiste Jean Besnard ainsi que l’atelier du sculpteur Ary Bitter. À son retour de France, Cartier devient professeur à l’École du meuble, à l’Institut des arts appliqués et à la Canadian Handicrafts Guild (Montréal). Il remporte, en 1955, le premier prix lors du concours des arts décoratifs du Québec. En 1959, il part pour la Suède et s’inscrit à l’École des arts appliqués, puis visite plusieurs usines de céramique et de verre à Stockholm. Entre-temps, il crée sa propre école de céramique et organise des ateliers pour une quarantaine d’étudiants, dont Jordi Bonet et Claude Vermette. Après un demi-siècle de carrière, sa grande notoriété lui permet de réaliser sur commande des œuvres d’envergure dans la métropole montréalaise. Parmi ses nombreux projets, Jean Cartier réalise une énorme fontaine en verre et en acier intitulée La Giboulée pour l’Expo 67 de Montréal, aujourd’hui laissée à l’abandon. En collaboration avec l’illustrateur George Juhasz, il a réalisé trois murales pour la station de métro Papineau. Créée en 1968, cette œuvre rend hommage au combat des Patriotes de 1837-1838. Quelques années plus tard, il réalise une autre œuvre murale pour la station de métro Cadillac (1976).